Categories Autres ressources clés, Bulletin flash, Canada, Droits des peuples autochtones et droits humains, Intégrité territoriale, bien-être communautaire, Monde, Mondial, Publications

Le CICADA lance quatre notes de politique sur la diversité bioculturelle

Par Marie-Line Sarrazin, CICADA (Membre du Consortium APAC).

CICADA, Membre du consortium APAC, a lancé les quatre premières notes de politique de sa série sur la diversité bioculturelle dans les contextes des États coloniaux. Ces notes identifient les défis, explorent les opportunités et fournissent des recommandations sur les indicateurs bioculturels et le lien entre la nature, la culture et le bien-être; les moyens de subsistance, la souveraineté alimentaire, la santé et le bien-être; les technologies de l’information et de la communication; et la défense territoriale dans les contextes d’extraction.

Au fil du mois d’août, le Centre pour la Conservation et le Développement Autochtones Alternatifs (CICADA) a lancé les quatre premières notes de politique de sa série sur la diversité bioculturelle dans les contextes d’États coloniaux. Les notes de politique identifient les défis, explorent les opportunités et fournissent des recommandations sur les sujets suivants :

1.      Mesurer la diversité bioculturelle: les indicateurs bioculturels et les liens entre nature, culture et bien-être

2.      Nourrir la diversité bioculturelle: moyens d’existence, souveraineté alimentaire, santé et bien-être

3.      Appuyer la diversité bioculturelle: technologies de l’information et de la communication

4.      Sauvegarder la diversité bioculturelle: la défense du territoire dans les contextes d’extraction

Ces notes de politique sont le résultat de deux conférences organisées en mai 2019 à Montréal, au Canada, en partenariat avec le Consortium APAC. La première conférence, du 1er au 4 mai, était une réunion conjointe du CICADA et du Consortium APAC pour les Membres du Canada, des États-Unis d’Amérique, de l’Australie et d’Aotearoa Nouvelle-Zélande (contextes des « États coloniaux »). Cette réunion faisait suite à une première conférence régionale conjointe axée sur l’Amérique latine en octobre 2018 à Fusagasugá, en Colombie, et à une deuxième conférence régionale axée sur l’Afrique en novembre 2018 à Bishoftu, en Éthiopie.

La deuxième conférence était le premier Dialogue nord-américain sur la diversité bioculturelle, qui s’est tenu du 5 au 8 mai. Le dialogue était coparrainé par le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique, la Commission canadienne pour l’UNESCO, le Centre pour la Biodiversité et la Conservation de l’American Museum of Natural History, l’Assemblée des Premières Nations, le Centre québécois des sciences de la biodiversité, Parcs Canada et le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec.

Les deux conférences ont réuni des représentants de communautés autochtones, d’universités, d’organisations internationales et non gouvernementales et de gouvernements afin d’explorer les liens entre la diversité biologique et culturelle au niveau régional, leurs implications pour la gestion des ressources naturelles et la prise de décision, ainsi que les principaux défis et opportunités en matière de préservation de la diversité bioculturelle. Les participants au Dialogue nord-américain ont adopté la Déclaration d’Atateken, disponible ici, qui recommande des actions pour favoriser la résilience des communautés et renforcer les liens entre la diversité biologique et culturelle en Amérique du Nord.

Participants au dialogue nord-américain © Steven Schnoor, CICADA.

Les notes politiques s’appuient sur les présentations et les discussions qui ont eu lieu lors de ces réunions et sur les recommandations de la Déclaration d’Atateken. Elles plaident en faveur de la reconnaissance des droits des Peuples Autochtones à l’autodétermination, du soutien à la gestion et à la gouvernance des ressources naturelles par les autochtones et de la promotion de la revitalisation des langues et des cultures autochtones. En d’autres termes, cette série de notes politiques affirme que le soutien aux territoires de vie est la voie à suivre pour promouvoir des écosystèmes et des communautés sains, et pour assurer un avenir équitable et durable pour tous.

Les notes de politique sont disponibles sur le site web du CICADA, en anglais et en français.

Image de couverture: © CICADA.