Categories Afrique, Les Jeunes pour les Territoires de Vie, Madagascar, Nouvelles

Célébrer le leadership des jeunes à Madagascar

Vatosoa Rakotondrazafy, nouvelle Membre d’Honneur du Consortium APAC, a récemment reçu un prix dans le cadre du Top 100 des meilleurs jeunes leaders africains de la conservation, en reconnaissance de son travail avec le réseau MIHARI (Membre) et les communautés de pêcheurs de Madagascar.

Quand Vatosoa Rakotondrazafy était enfant, elle rêvait de devenir avocate. Bien qu’elle ait suivi un parcours différent en tant que jeune adulte, elle a tout même réussi à devenir l’une des plus ardentes défenseures des communautés de pêcheurs de Madagascar. En tant que coordinatrice nationale du réseau MIHARI (Membre du Consortium APAC) entre 2015 et 2020, Vatosoa a contribué avec son équipe à défendre les droits des 500 000 petits pêcheurs de Madagascar et à rassembler plus de 200 aires marines localement gérées (LMMA), représentant 17 500 km2 sur les côtes malgaches. Les dirigeances des LMMA montrent désormais davantage d’assurance lorsqu’ils élèvent leurs voix pour participer aux dialogues et défendre leurs droits.

Vatasoa occupe actuellement le poste de présidente du conseil d’administration de MIHARI. Après avoir reçu le prix Whitley pour la nature au nom de MIHARI en 2019, Vatosoa a été distinguée en 2021 dans le Top 100 des meilleurs jeunes leaders africains de la conservation, en reconnaissance de son travail avec le réseau MIHARI et les communautés de pêcheurs de Madagascar. Après avoir réussi à rassembler les différentes parties prenantes pour assurer l’utilisation durable des ressources côtières malgaches, Vatosoa a récemment rejoint l’INDRI, un nouveau groupe de réflexion dont la mission est de s’appuyer sur les connaissances existantes en matière de conservation pour sauvegarder la biodiversité marine et terrestre unique de Madagascar.

MIHARI

Photo de groupe lors de la restauration de la mangrove dans le nord-ouest de Madagascar. Photo © MIHARI

Je suis convaincue que les réseaux conçus pour et dirigés par les communautés côtières doivent se multiplier. Je suis très enthousiaste à l’idée de partager mes expériences à Madagascar avec d’autres personnes qui développent des réseaux dans d’autres pays et d’aider les dirigeants de LMMA à se connecter à d’autres initiatives de gestion communautaire dans le monde.Vatosoa Rakotondrazafy

Le Top 100 des meilleurs jeunes leaders africains de la conservation est organisé par la Fondation africaine pour la faune sauvage (African Wildlife Foundation), l’Alliance africaine des UCJG, l’Organisation mondiale du mouvement scout et WWF Afrique. En plus d’être mis en vedette dans une publication future, les leaders sélectionnés recevront une formation spécialisée, seront mis en relation avec des tuteurs expérimentés et participeront à des campagnes de plaidoyer pendant neuf mois. Le programme est conçu pour améliorer leur savoir-faire en matière de conservation grâce à la transmission d’outils et de compétences en matière de leadership, tout en établissant des liens essentiels avec des personnes et des institutions partageant des idées proches.

Regardez le lancement virtuel du Top 100 des meilleurs jeunes leaders africains de la conservation 2021 :

 

Image de couverture: Photo de Vatosoa Rakotondrazafy, reproduite avec son aimable autorisation

Traduction en français par Claire Vittaz