Categories Monde, Publications

Analyse des Membres du CONSORTIUM APAC – 2020

The 2019 General Assembly, Udaipur, India (c) ICCA Consortium

ANALYSE DES MEMBRES DU
CONSORTIUM APAC – 2020

RAPPORT DE SYNTHÈSE

 

En 2020, le Consortium APAC a organisé sa toute première analyse complète des Membres avec les 122 organisations Membres actives à l’époque*. Cette analyse, qui aura désormais lieu tous les trois ans, a permis aux Membres de réfléchir sur l’identité du Consortium APAC en tant qu’association, ainsi qu’à leurs perceptions, leurs préférences et leur implication au sein de l’organisation. Ce fut également l’occasion pour les Membres de guider l’évolution et l’avenir du Consortium en tant qu’organisation fondée sur un mouvement, y compris sa stratégie, son processus de régionalisation et sa communication.

Avec l’augmentation du nombre de Membres, la diversité entre les Membres s’est également accrue, tout en préservant un solide sens de la solidarité et un socle de valeurs communes. Nous espérons que ce rapport de synthèse rend autant compte des précieux apprentissages qui émergent des données consolidées que des nuances entre les expériences et perspectives des Membres.

Téléchargez le rapport complet dans un fichier PDF.

* L’analyse des Membres 2020 s’est tenue de mai à octobre 2020 via des formulaires en ligne et hors ligne en anglais, espagnol et français. Sur les 152 organisations Membres au moment de l’analyse, 122 Membres l’ont complétée. Une analyse des plus de 400 Membres d’Honneur du Consortium APAC est prévue pour 2022.

 

D É C E M B R E   2 0 2 1

Photo: (c) Grazia Borrini-Feyerabend

Cliquez sur les titres ci-dessous pour explorer le rapport complet.

ANALYSE DES MEMBRES DU CONSORTIUM APAC – 2020

RAPPORT DE SYNTHÈSE 

En 2020, le Consortium APAC a organisé sa toute première analyse complète des Membres avec les 122 organisations Membres actives à l’époque*. Cette analyse, qui aura désormais lieu tous les trois ans, a permis aux Membres de réfléchir sur l’identité du Consortium APAC en tant qu’association, ainsi qu’à leurs perceptions, leurs préférences et leur implication au sein de l’organisation. Ce fut également l’occasion pour les Membres de guider l’évolution et l’avenir du Consortium en tant qu’organisation fondée sur un mouvement, y compris sa stratégie, son processus de régionalisation et sa communication.

Avec l’augmentation du nombre de Membres, la diversité entre les Membres s’est également accrue, tout en préservant un solide sens de la solidarité et un socle de valeurs communes. Nous espérons que ce rapport de synthèse rend autant compte des précieux apprentissages qui émergent des données consolidées que des nuances entre les expériences et perspectives des Membres.

* L’analyse des Membres 2020 s’est tenue de mai à octobre 2020 via des formulaires en ligne et hors ligne en anglais, espagnol et français. Sur les 152 organisations Membres au moment de l’analyse, 122 Membres l’ont complétée. Une analyse des plus de 400 Membres d’Honneur du Consortium APAC est prévue pour 2022.

 

D É C E M B R E   2 0 2 1

Qu’est-ce qui définit un Membre?

Qu’est-ce qui définit un Membre?

 

Les Membres sont des organisations qui partagent la mission du Consortium APAC, s’engagent à la respecter et ont de l’expérience dans les initiatives liées aux APAC – territoires de vie, qu’elles soientou non reconnues légalement ou formellement par les gouvernements des États. Pour devenir Membre, une organisation doit soumettre une demande et être acceptée par les Membres existants, conformément aux Principes et procédures d’adhésion.

Les Membres se reconnaissent généralement comme appartenant à l’une des catégories suivantes :

 

Les Peuples Autochtones et les communautés locales et leurs organisations, fédérations, réseaux et mouvements opérant à tout niveau.

Les organisations de la société civile et non gouvernementales, les réseaux à composition mixte et les institutions de recherche non gouvernementales axés principalement sur les niveaux local, national et/ou régional.

Les organisations de la société civileet non gouvernementales, les réseaux à composition mixte et les institutions de recherche non gouvernementales ayant une portée mondiale ou opérant uniquement au niveau international.

Les sociétés à but lucratif, les organisations gouvernementales ou les entités explicitement partisanes ne peuvent pas devenir Membres.

 

L’Assemblée générale du Consortium à Udaipur en 2019, Inde (c) ICCA Consortium

Qui sont les Membres ?

Qui sont les Membres ?

Parmi les organisations de Peuples
Autochtones et communautés locales,
beaucoup ont des compositions mixtes :

Parmi les organisations de Peuples
Autochtones et communautés locales,
beaucoup ont des compositions mixtes :

(c) ALDEA

Échelle de travail

La majorité des Membres travaille à différents niveaux, principalement aux niveaux locaux et nationaux.

Local

National

Régional

International

Les chiffres représentent le nombre et la proportion de Membres qui ont choisi cette option dans le formulaire de l’analyse.
Ils pouvaient sélectionner autant d’échelles de travail qu’ils le souhaitaient.

Où travaillent et vivent les Membres ?

Où travaillent et vivent les Membres ?

Les Membres sont présents sur tous les continents peuplés et dans au moins 92 pays. Leurs territoires et aires déclarés couvrent au moins 125 656 000 hectares.

Les territoires de vie déclarés par les Membres varient considérablement en termes de taille, mais aussi au regard des écosystèmes qu’ils soutiennent, allant de 6 hectares de prairies au Sénégal (AVPE) à 100 millions d’hectares de territoire inuit dans l’Arctique canadien (Qikiqtaaluk Wildlife Board), en passant par les 10 millions d’hectares de forêt tropicale du territoire karen en Birmanie/Myanmar (KESAN).

 

Note : L’étendue spatiale mondiale réelle des territoires de vie est probablement beaucoup plus importante que ce qui a été rapporté par les Membres dans cette analyse. Pour plus d’informations sur l’étendue autodéclarée et estimée des territoires de vie dans le monde, consultez le registre des APAC hébergé par le PNUE-WCMC et l’analyse spatiale mondiale produite par le WCMC et le Consortium APAC pour le rapport 2021 sur les territoires de vie.

 

Une organisation véritablement mondiale…

Les Membres ont rapporté qu’ils travaillent dans les régions suivantes :

Les Membres interrogés étaient encouragés à choisir plus d’une région, le cas échéant.

 

17 % des Membres ont indiqué que leur travail était “mondial” ou se déroulait dans plusieurs régions.
Voir où sont basées les organisations Membres sur notre carte en ligne

Que font les Membres ?

Que font les Membres ?

Principaux domaines de travail, compétences et capacités des Membres

Assurer la pérennité des territoires de vie

Documenter et communiquer sur les territoires de vie

Plaidoyer, reconnaissance légale et soutien aux territoires de vie

Mise en réseau, construction d’alliances et de mouvements sociaux

Défendre les territoires de vie

Éducation

Égalité des genres

Jeunesse

Principales stratégies de subsistance des communautés Membres ou des partenaires communautaires

Agriculture

Chasse et cueillette

Pêche et aquaculture

Pastoralisme et élevage de bétail

Principaux écosystèmes sur les territoires des communautés Membres ou objet du travail des Membres

Forêts (tropicales, tempérées, à feuilles caduques, conifères, etc.)

Prairies (savanes, pâturages, etc.) et toundra

Océans, côtes et îles

Montagnes

Eau douce (zones humides, lacs, rivières, etc.)

Les chiffres représentent le nombre de Membres qui ont sélectionné chaque option dans le formulaire de l’analyse.

Comment les Membres contribuent àl’organisation ?

Comment les Membres contribuent àl’organisation ?

En nourrissant le Consortium APACde leur expérience

Les Membres contribuent en conservant et en défendant leurs propres territoires de vie puis en partageant leurs expériences, leurs réalités, leurs défis et leurs meilleures pratiques avec les autres.

En soutenant les autres Membres duConsortium APAC ou les APAC

Par exemple, à travers :

  • une reconnaissance complète des APAC
  • le soutien à d’autres Membres à traversle processus de renforcement autonome
  • la redistribution de fonds et le partagede possibilités de financement
  • la mise en réseau et le partaged’informations.

En participant à la vie institutionnelle

Par exemple, en :

  • participant au sein du Conseil
  • présidant un groupe de travail thématique
  • agissant comme représentant régional au sein du Secrétariat
  • participant au processus de régionalisation
  • hébergeant ou assurant l’animation des réunions du Consortium APAC

En façonnant les récits sur les APAC

Les Membres participent activement au plaidoyer aux niveaux national, régional et international. Ils jouent un rôle clé dans le renforcement des relations extérieures et l’amélioration de la compréhension des APAC dans divers réseaux extérieurs au Consortium.

Nourishing the ICCA Consortium through experience

Les Membres contribuent en conservant et en défendant leurs propres territoires de vie puis en partageant leurs expériences, leurs réalités, leurs défis et leurs meilleures pratiques avec les autres.

En soutenant les autres Membres duConsortium APAC ou les APAC

Par exemple, à travers :

  • une reconnaissance complète des APAC
  • le soutien à d’autres Membres à traversle processus de renforcement autonome
  • la redistribution de fonds et le partagede possibilités de financement
  • la mise en réseau et le partaged’informations.

En participant à la vie institutionnelle

Par exemple, en :

  • participant au sein du Conseil
  • présidant un groupe de travail thématique
  • agissant comme représentant régional au sein du Secrétariat
  • participant au processus de régionalisation
  • hébergeant ou assurant l’animation des réunions du Consortium APAC

En façonnant les récits sur les APAC

Les Membres participent activement au plaidoyer aux niveaux national, régional et international. Ils jouent un rôle clé dans le renforcement des relations extérieures et l’amélioration de la compréhension des APAC dans divers réseaux extérieurs au Consortium.

Les avantages d'être Membre

Les avantages d’être Membre

Informations et conseils

Les Membres ontdéclaré quel’organisation offre la possibilité de réfléchir ensemble, de confronterdes idées, de partager et d’accéder à l’information, et de recevoir des conseils et des avis.

Renforcement des initiatives locales

Les Membres ont déclaré que l’organisation leur permet de mener des processus de renforcement autonome de différentes manières.

Solidarité

L’organisation est un lieu de solidarité et le sentiment “d’avancer ensemble” motive les Membres.

Visibilité

L’association est perçue comme une porte d’entrée vers le plaidoyer et le soutien international.

Échanges entre pairs

Plus de la moitié des Membres ont mentionné l’apprentissage et l’échangeentre pairs comme un avantage majeur de l’association. Les Membres peuvent partager des idées et apprendre des autres, tant au niveau local que mondial, au sein d’une même région ou entre régions.

Informations et conseils

Les Membres ontdéclaré quel’organisation offre la possibilité de réfléchir ensemble, de confronterdes idées, de partager et d’accéder à l’information, et de recevoir des conseils et des avis.

Échanges entre pairs

Plus de la moitié des Membres ont mentionné l’apprentissage et l’échangeentre pairs comme un avantage majeur de l’association. Les Membres peuvent partager des idées et apprendre des autres, tant au niveau local que mondial, au sein d’une même région ou entre régions.

Visibilité

L’association est perçue comme une porte d’entrée vers le plaidoyer et le soutien international.

Solidarité

L’organisation est un lieu de solidarité et le sentiment “d’avancer ensemble” motive les Membres.

Renforcement desinitiatives locales

Les Membres ont déclaré que l’organisation leur permet de mener des processus de renforcement autonome de différentes manières.

Strengthening local initiatives

Members expressed that the association enabled them to lead self-strengthening processes in many different ways.

Visibility

The association is seen as a gateway to international advocacy and support.

Stratégies pour l'avenir

Stratégies

pour l’avenir

Priorités pour le prochain plan stratégique du Consortium APAC, telles que définies par les Membres

 

Nous devrions être davantage proactifs en tant
que Consortium, plutôt que réactifs aux défis et
aux problèmes, en favorisant la résilience ainsi
que l’adaptation.»

KESAN, organisation autochtone Karen 

Être présent et soutenir les APAC – territoires de vie, leurs réseaux et leurs actions aux niveaux local et national

Communiquer de façon convaincante sur les APAC – territoires de vie

Renforcer l’association au niveau institutionnel

Être à l’avant-garde pour positionner les APAC –
territoires de vie sur la scène politique mondiale

Autres domaines de travail spécifiques :
Genre, renforcement les échanges intergénérationnels et entre jeunes, changement climatique, lutte contre les industries minières, pastoralisme et pêche artisanale.

Poursuivre le travail sur le thème « documenter les territoires de vie »

Poursuivre le travail sur le thème « défendre les territoires de vie »

Poursuivre le travail sur le thème « soutenir les territoires de vie »

Être présent et soutenir les APAC – territoires de vie, leurs réseaux et leurs actions aux niveaux local et national

 

Être à l’avant-garde pour positionner les APAC –
territoires de vie sur la scène politique mondiale

Poursuivre le travail sur le thème « documenter les territoires de vie »

 

Renforcer l’association au niveau institutionnel

 

Communiquer de façon convaincante sur les APAC – territoires de vie

 

Poursuivre le travail sur le thème « soutenir les territoires de vie »

Autres domaines de travail spécifiques :
Genre, renforcement les échanges intergénérationnels et entre jeunes, changement climatique, lutte contre les industries minières, pastoralisme et pêche artisanale.

 

Les Membres ont répondu dans leurs propres mots. Les réponses ont ensuite été regroupées selon les thèmes ci-dessus.

Crédit photo : Roshni Lodhia

Qu’est-ce qui peut être amélioré au sein du Consortium APAC ?

  • Nous pouvons continuer à réfléchir à ce que signifie être Membre et à ce que signifie pour le Consortium APAC d’être une organisation basée sur l’adhésion.
  • Les droits et responsabilités liés au statut de Membre doivent être clairs.
  • Il est possible de fournir davantage de soutien à l’échelle locale, nationale et régionale.
  • La communication interne peut être améliorée pour être plus accessible aux Membres.

La vision d'avenir

La vision d’avenir

En 2020, le Consortium APAC a célébré son dixième anniversaire officiel.

Où devrait être l’organisation dans dix ans ?

En 2020, le Consortium APAC a célébré son dixième anniversaire officiel.

Où devrait être l’organisation dans dix ans ?

 

Le Consortium APAC sera un « réseau grandissant de territoires de vie dynamiques et bien défendus ».
Il continuera d’être un lieu de soutien et d’encouragement mutuels à travers des actions telles que le financement et la défense.

 

Le renforcement institutionnel du Consortium APAC se poursuivra.
Le rôle du Consortium sera plus important et plus clair pour les communautés, et ses apports concrets aux Membres seront mieux définis.

D’ici dix ans, les territoires de vie sont pleinement reconnus et sécurisés. Le Consortium APAC poursuivra un travail politique solide et un plaidoyer pour la reconnaissance des territoires de vie à travers des engagements internationaux et nationaux contraignants.

Le Consortium APAC sera à la pointe de la communication sur les territoires de vie et « mettra en lumière les différentes façons dont les APAC peuvent parvenir à un monde plus équitable et plus juste », grâce à « un ensemble puissant de récits et de documentation ».

EIle sera l’organisation porte-parole et appliquera les valeurs des territoires de vie en promouvant « un monde où les valeurs des communautés autochtones deviennent une réalité vécue sur la planète », où « la destruction de la planète est stoppée par la protection des territoires de vie et où les violations contre les communautés autochtones cessent », et où l’on est « passé de la compétition à la coopération et au respect de la nature et des personnes ».

Le renforcement institutionnel du Consortium APAC se poursuivra.
Le rôle du Consortium sera plus important et plus clair pour les communautés, et ses apports concrets aux Membres seront mieux définis.

Le Consortium APAC sera un « réseau grandissant de territoires de vie dynamiques et bien défendus ».
Il continuera d’être un lieu de soutien et d’encouragement mutuels à travers des actions telles que le financement et la défense.

D’ici dix ans, les territoires de vie sont pleinement reconnus et sécurisés. Le Consortium APAC poursuivra un travail politique solide et un plaidoyer pour la reconnaissance des territoires de vie à travers des engagements internationaux et nationaux contraignants.

Le Consortium APAC sera à la pointe de la communication sur les territoires de vie et « mettra en lumière les différentes façons dont les APAC peuvent parvenir à un monde plus équitable et plus juste », grâce à « un ensemble puissant de récits et de documentation ».

EIle sera l’organisation porte-parole et appliquera les valeurs des territoires de vie en promouvant « un monde où les valeurs des communautés autochtones deviennent une réalité vécue sur la planète », où « la destruction de la planète est stoppée par la protection des territoires de vie et où les violations contre les communautés autochtones cessent », et où l’on est « passé de la compétition à la coopération et au respect de la nature et des personnes ».

 

Il est essentiel de trouver des moyens de capter, d’entretenir et d’amplifier l’esprit et l’énergie des rassemblements [passés], qui dépendent avant tout de la diversité et de la motivation des groupes que le Consortium est capable de réunir ».

Maliasili (niveau mondial)

L’acceptation des connaissances et des valeurs autochtones dans les forums nationaux et internationaux, telles qu’elles ont été traitées et présentées par les peuples et les communautés autochtones, sur un pied d’égalité avec la science, sans qu’il soit nécessaire de procéder à une vérification paternaliste, scientifique ou autre, de l’extérieur ».

Qikiqtaaluk Wildlife Board (Arctique)

 

Questions pour la réflexion

Questions pour la réflexion

Poursuivons ensemble ce processus de réflexion, d’apprentissage par les pairs et d’amélioration.

  • Dans quelle mesure le rapport de synthèse reflète-t-il vos réponses et vos points de vue en tant qu’organisation Membre ?
  • Comment pouvez-vous renforcer vos contributions au Consortium APAC ?
  • Comment le Consortium APAC peut-il mieux vous soutenir en tant que Membre ?
  • Comment pouvez-vous établir des liens plus significatifs avec d’autres Membres dans votre région ou qui travaillent sur des questions similaires, ou contribuer à renforcer les Membres des organisations locales ?

Contactez votre coordinateur régional ou tout autre membre du Secrétariat pour :

Partager vos commentaires sur ce rapport de synthèse

Souligner une lacune importante ou un domaine d’amélioration

Contribuer aux discussions, débats, réflexions et nouvelles idées

Partager vos commentaires sur ce rapport de synthèse

Souligner une lacune importante ou un domaine d’amélioration

Contribuer aux discussions, débats, réflexions et nouvelles idées

Remerciements

Merci à tous les Membres du Consortium APAC pour vos réponses à l’analyse des Membres 2020 et vos contributions à l’élaboration de ce rapport de synthèse, ainsi que pour votre travail constant et courageux en faveur des territoires de vie dans le monde.

L’analyse des Membres 2020 a été développée et guidée par le Comité des adhésions du Consortium APAC, avec le soutien du Secrétariat.

 

Citation : Consortium APAC, 2021. Analyse des Membres 2020 : rapport de synthèse. Consortium APAC : dans le monde entier.

Contact : info@iccaconsortium.org

 

 

(c) KESAN