Une juste description et documentation peuvent aider à la prise de conscience de l’APAC par la communauté gardienne, à clarifier les valeurs qu’elle protège, ainsi que les façons dont la communauté envisage et gouverne l’APAC. Les résultats, tout comme les processus des actions de description et de documentation, peuvent être déterminants : l’introspection est une forme d’auto-renforcement. Un objectif clé ici est le développement de la compréhension des éléments cruciaux par la communauté, qui nécessitent d’être enregistrés et analysés afin de décrire l’APAC dans sa particularité, et non selon un cadre générique. Clarifier les frontières et usages territoriaux et partager des histoires à propos de l’APAC peut rassembler les gens, parfois de façon transgénérationnelle. Documenter l’APAC signifie collecter/générer et enregistrer/conserver des données appropriées pour des usages ultérieurs. Les données peuvent inclure des observations, photos, listes, inventaires, mesures, cartes, vidéos, résultats expérimentaux, résultats d’exercices prospectifs, plans d’un futur désiré et tout ce qui semble important à la communauté et que la communauté conservera comme base de données.

Les communautés gardiennes doivent être les principales productrices de l’information et doivent pouvoir décider de tous les enjeux associés. Dans tous les cas, aucune information concernant l’APAC ne devrait être produite, reproduite ou distribuée par des acteurs extérieurs (organisations ou individus, incluant également le facilitateur), sans le consentement préalable, libre, et informé de la communauté gardienne concernée.

En savoir plus avec la publication : Les APAC se renforcent – démarche possible et références disponibles pour les communautés locales et les peuples autochtones gardiens d’APAC – Module 2.