La construction d’une « vision APAC » doit être déterminée par la communauté et selon les moyens qu’elle considère appropriés. Elle doit se développer de façon organique, si possible durant des réunions organisées depuis la base, et avec peu d’influence ou de promotion externe. Evaluer la situation et développer les capacités sont des possibles chemins permettant de construire cette « vision APAC ». L’outil révisé de résilience et de sécurité pour les APAC a été élaboré pour soutenir ce processus.

Outil de Résilience et de Sécurité pour les APAC

Remerciements à la Terre Mère, Pachamama, dans la communauté de Kayambi (c) gbf

Bien que chaque APAC soit unique, toutes les communautés devraient considérer l’étude de 5 éléments essentiels, considérés comme les « piliers » d’une APAC efficace :

· l’intégrité et la force de la communauté gardienne

· la connexion entre la communauté et son territoire

· le fonctionnement de l’institution de gouvernance

· l’état de conservation du territoire

· les conditions de vie et le bien-être de la communauté

Identifier et évaluer ces éléments devraient aider au développement de la « vision APAC », du futur désiré par la communauté et la compréhension des types de capacités qu’elle souhaite encourager. Partant de là, la communauté devra être capable de déterminer si elle souhaite recevoir une aide extérieure et de quel type. L’Outil simplifié de Résilience et de Sécurité pour les APAC a été développé en prenant en compte les informations données par les communautés ayant utilisé l’Outil original de Résilience et de Sécurité pour les APAC, développé et testé par le Consortium APAC au début des années 2010. Le nouvel outil, simplifié – qui est présenté et décrit dans le Module 3 de Les APAC se renforcent – démarche possible et références disponibles pour les communautés locales et les peuples autochtones gardiens d’APAC – est utilisé comme outil pour les discussions organisées par la communauté depuis la base afin d’évaluer les 5 « piliers » listés ci-dessus. Si l’outil offre un moyen de mesurer la résilience (c’est-à-dire la capacité de se remettre complètement d’un dommage et de répondre aux menaces et opportunités auxquelles la communauté fait face) et la sécurité (c’est-à-dire les facteurs qui permettront sa continuité et son épanouissement en tant qu’APAC), son principal objectif est d’aider la communauté à envisager et planifier sa défense contre les problèmes et menaces ainsi qu’à répondre positivement aux opportunités.