Categories Africa, Blog, Democratic Republic of the Congo

Les APACs et la Gouvernance forestière en Afrique centrale

Par Joseph Itongwa, Coordinateur Régional du Consortium APAC pour les écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale & Christian Chatelain, Co-coordinateur Régional pour l’Afrique Centrale et de l’Ouest

Un atelier d’opérationnalisation du Groupe de travail sur la Gouvernance forestière en Afrique centrale s’est tenu du 23 au 24 octobre 2013 à Brazzaville en République du Congo. C’était une occasion pour le Coordonnateur Régional du Consortium APAC pour les écosystèmes forestiers d’Afrique centrale, invité à cette réunion, d’apporter un message fort sur les APACs. Cette réunion organisée par la commission des forêts d’Afrique centrale COMIFAC avec l’appui de la GIZ, a réuni 40 participants venus de pays l’espace COMIFAC ; constitués en majorité des représentants des Directeurs en charges de forêts des Ministères de l’Environnement et Forêts des pays d’Afrique centrale, et des représentants des réseaux spécialisés de la Conférence pour les Ecosystèmes des Forêts Dense et Humides de l’Afrique Centrale (CEFDHAC). L’exposé sur les APACs qui a trouvé un espace dans l’agenda de la réunion, a été programmé le deuxième jour de l’atelier avant la cérémonie de clôture. Les informations fournies sur le concept d’APAC et les différentes illustrations à travers les régions du monde, ainsi que le projet pilote d’identification et de reconnaissance légale des APACs en RDC, ont attiré suffisamment l’attention des participants qui ont soutenu ce mode de gouvernance traditionnelle qui reconnait et valorise la responsabilité des autochtones et des communautés locales dans la gestion de leurs territoires et des ressources naturelles qui s’y trouvent.

Il convient de signaler que lors des différentes présentations dans l’atelier, il a été reconnu que l’amélioration de la gouvernance forestière est tributaire de la responsabilisation des peuples autochtones et communautés locales dans la gestion de leurs territoires et ressources traditionnelles détenus et gérés en vertu de la coutume et règles traditionnelles, et qui ont maintenu l’état actuel des écosystèmes d’Afrique centrale. A la fin de la présentation, des recommandations ci après ont été formulées par les participants :

1. Vulgariser les résultats du projet pilote sur les APACs qui est mis en oeuvre en RDC ;

2. Inviter les membres du Groupe de travail sur la gouvernance forestière en Afrique centrale à l’atelier de haut niveau de plaidoyer pour la reconnaissance légale des APACs en République Démocratique du Congo et qui aura lieu en Kinshasa au premier semestre 2014, pour que cette thématique soit aussi prise en compte par la COMIFAC ;

3. Organiser un atelier régional sur les APACs en Afrique centrale, au delà de la sensibilisation prévue au Forum International sur les Peuples Autochtones d’Afrique Centrale.