Categories APAC au niveau international, Bulletin flash, Droits des peuples autochtones et droits humains, Intégrité territoriale, bien-être communautaire, Les APAC et la pandémie de COVID-19, Monde, Mondial, Standards et protections du secteur privé

Le Consortium APAC se joint à la lettre de solidarité internationale contre l’opportunisme agressif de l’industrie minière pendant la pandémie de COVID-19

L’industrie minière est l’une des industries les plus polluantes, les plus meurtrières et les plus destructrices au monde, et pourtant elle a fait l’objet de peu d’attention depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Dans le cadre de notre politique de défense des territoires de vie et de leurs défenseurs, le Consortium APAC s’est joint à plus de 330 autres organisations pour signer une lettre ouverte internationale condamnant les façons dont l’industrie minière et plusieurs gouvernements profitent de la pandémie pour accélérer l’exploitation minière.

Lisez la lettre ouverte : « Solidarité mondiale avec les communautés, les Peuples Autochtones et les travailleurs menacés par l’industrie minière qui cherche à profiter de la pandémie »

La lettre ouverte souligne quatre tendances qui constituent une menace immédiate pour la santé et la sécurité des Peuples, communautés et organisations autochtones qui luttent depuis des décennies pour défendre la santé publique, leurs territoires et environnements, contre la destruction et la dévastation causées par les industries extractives :

  • Les compagnies minières ignorent les menaces réelles liées à la pandémie et continuent à opérer, en utilisant tous les moyens possibles ;
  • Les gouvernements du monde entier prennent des mesures extraordinaires pour mettre fin aux protestations légitimes et promouvoir le secteur minier ;
  • Les sociétés minières profitent de la pandémie pour dissimuler leurs antécédents honteux et se présenter comme des sauveurs soucieux du bien public ;
  • Les sociétés minières et les gouvernements utilisent la crise pour obtenir des changements de réglementation qui favorisent l’industrie au détriment des personnes et de la planète.

Ce rapport complémentaire présente des cas approfondis pour illustrer ces tendances : « Voix du terrain: Comment l’industrie minière mondiale profite de la pandémie de COVID-19″. Il a été produit conjointement par Earthworks (USA), Institute for Policy Studies – Global Economy Program (USA), London Mining Network (UK), MiningWatch Canada, Terra Justa, War on Want (UK), et Yes to Life No to Mining, avec la contribution de nombreuses organisations et communautés partenaires du le monde entier.

Si vous souhaitez contribuer à faire connaître la lettre de solidarité internationale ou les questions clés qu’elle soulève, veuillez utiliser ce dossier de presse conçu pour les alliés (en anglais).

 

L’Assemblée environnementale déclare la municipalité de Tocoa libre de toute exploitation minière, Honduras © Pedro Landa.

 

« Nous portons peut-être des masques, mais nos yeux sont grands ouverts et nous continuons à dire NON aux méga-mines ». 4 mars 2020 à Esquel, Argentine © Nicolas Palacios.

 

Manifestation pour la libération des défenseurs de l’eau de Guapinol au Honduras © Juan Esquivel (FSAR).

 

Image de couverture: Marche contre l’exploitation minière le 4 mai 2020 à Esquel, Argentine © Nicolas Palacios.