Categories Annonce, Monde

Bienvenue aux nouveaux Membres et Membres d’Honneur du Consortium APAC

Photo © Rural Development Fund

Nous accueillons 6 organisations de trois continents comme nouveaux Membres du Consortium et 5 nouveaux Membres d’honneur

Par Alison Powell, Assistante administrative, Consortium APAC

Le Comité des Membres du Consortium APAC est heureux d’annoncer que la période de révision du premier groupe de demandes d’adhésion au Consortium APAC et de nominations de Membres d’Honneur de l’année 2021 a pris fin. Aucune objection n’a été faite à ces candidatures et nominations dans le temps réglementaire de 30 jours. Les organisations et les personnes suivantes ont donc rejoint le Consortium en tant que nouveaux Membres et Membres d’Honneur.

3 Nouveaux MEMBRES : Organisations, fédérations, réseaux et mouvements de Peuples Autochtones et de communautés locales

Promotion of Indigenous and Nature Together (POINT) est composé de différents Peuples Autochtones qui collaborent avec différents acteurs pour protéger et promouvoir les droits des Peuples Autochtones au Myanmar, notamment en ce qui concerne leurs traditions, leurs terres, leurs territoires et leurs ressources naturelles, afin qu’elles soient gérées par les communautés elles-mêmes dans une optique de durabilité. POINT travaille également en lien avec la législation et la politique gouvernementales, notamment en essayant de renforcer les mouvements locaux et nationaux liés aux droits des Peuples Autochtones sur les forêts et les terres.

POINT

Protocole communautaire pour la communauté Dai Chin dans le township de Kan Pa Let. Photo © POINT

Rainforest Club Tamenglong (RCT) est une organisation communautaire à but non lucratif du Peuple Autochtone Rongmei, établi dans le district de Tamenglong du Manipur, au nord-est de l’Inde. Leur mission est de promouvoir des activités basées sur les valeurs pour la restauration et la conservation des écosystèmes forestiers, dans le cadre des efforts mondiaux pour faire face aux urgences climatiques. L’organisation promeut le respect et la protection de la faune et la flore de la région. Aujourd’hui, RCT se concentre sur la protection et la conservation d’une parcelle de 11,35 km2 située dans la forêt de Longku (village de Dailong) à travers la proclamation du Site du patrimoine de la biodiversité de Dailong. Ceci a pour but de faciliter la conservation de la biodiversité et de mettre en relation les stratégies de subsistance et la sécurité hydrique pour la communauté locale grâce à la conservation des sources d’eau, la récolte des produits forestiers non ligneux, l’écotourisme et d’autres activités liées à la nature.

Photo © Rainforest Club Tamenglong

Rawang Youth Group est un groupe de bénévoles composé de plus de 40 jeunes, pour la plupart des autochtones Rawang. Leur mission est de protéger les droits des Peuples Autochtones, d’obtenir la reconnaissance juridique des aires du patrimoine communautaire et d’améliorer la participation de la communauté à la gestion du parc national qui a été établi sur le territoire Rawang. Le groupe vise également à soutenir les communautés dans le développement de moyens de subsistance durables et à renforcer leur autonomie face aux menaces existantes. Actuellement, ses principales activités consistent à sensibiliser à la protection de la biodiversité dans les activités agricoles, à aider les communautés à cartographier leurs territoires et à en établir les limites, à sensibiliser au concept des APAC et à encourager les membres des communautés locales de tous âges à s’impliquer dans l’organisation.

Les participants ont appris à tracer une ligne droite à l’aide d’un compas. Photo © Aye Myat Thandar (WWF).

3 Nouveaux MEMBRES: Organisations de la société civile et organisations non-gouvernementale, réseaux à composition mixte et institutions de recherche non gouvernementales

CoopeSoliDar R.L est une coopérative autogérée dont la mission est de proposer et de promouvoir des alternatives innovantes pour améliorer la solidarité sociale. Pour ce faire, elle facilite les processus décisionnels participatifs, élabore des propositions de politiques publiques et organise des ateliers, le tout dans le but de réduire la perte de biodiversité et d’ensuite en partager les bénéfices pour améliorer la qualité de vie. CoopeSoliDar R.L. a travaillé de près sur le renforcement des capacités des organisations de pêche à petite échelle au Costa Rica et à l’accompagnement des communautés autochtones et locales sur les questions de gouvernance et de conservation du territoire.

CoopeSoliDar RL

Photo © CoopeSoliDar R.L.

Fondation Internationale pour le Développement, l’Education, l’Entrepreneuriat et la Protection de l’Environnement (FIDEPE) il a pour mission d’agir ensemble pour favoriser la prise de conscience collective et les réponses citoyennes aux questions liées au développement durable, à l’éducation, à l’entrepreneuriat et à la protection de l’environnement. La FIDEPE promeut des projets tels que les « plans de gestion participative intégrée des services écosystémiques pour les écosystèmes d’après-conflit à Bakassi », la protection des mangroves avec le ministère de la protection de l’environnement du Cameroun et la lutte contre le changement climatique et pour la gestion stratégique de la diversité biologique et la protection des sites sacrés de la communauté de Bafoussam.

Photo © FIDEPE

Rural Development Fund (RDF) il a pour mission de promouvoir des initiatives basées sur les besoins locaux visant à réduire la pauvreté et à assurer un développement rural durable. Le RDF implique activement les communautés locales, les agences gouvernementales et les bailleurs de fonds pour identifier les domaines prioritaires et les moyens d’atteindre les objectifs de développement rural en menant des recherches sociologiques, en aidant à l’élaboration de politiques publiques et en mettant en œuvre des projets dans le domaine du développement rural. Un certain nombre de ses projets ont été consacrés à la conservation de la biodiversité par le biais des connaissances traditionnelles kirghizes, en mettant l’accent sur la préservation de celles-ci ainsi que sur la protection des ressources biologiques et culturelles par l’accès et le partage équitable des avantages. Un exemple de cela est le travail mené par le RDF sur la gestion des ressources naturelles et les modes de vie pastoraux, à travers plus de 10 projets. Cette initiative a aussi permis d’établir le réseau pastoral “Kyrgyz El Akyl Kazyna” (KAEK), composé de pasteurs et de gardiens des connaissances traditionnelles

Photo © Rural Development Fund

 

Membres d’Honneur

Beau Austin

Beau Austin

Beau Austin s’intéresse à la façon dont nous prenons soin de la diversité sous toutes ses formes. Basé à Darwin, en Australie, il travaille actuellement sur des partenariats de collaboration pour la durabilité et la conservation avec les populations locales (en particulier les Peuples Autochtones et autres populations locales ayant un lien étroit avec la nature), principalement en Australie, au Canada, en Mélanésie et en Asie du Sud-Est. La plupart de ses travaux impliquent le financement de partenariats et la création de réseaux et mouvements, ainsi que certains projets de recherche en cours. Beau est engagé à soutenir la protection, le maintien et la préservation de la diversité culturelle, linguistique et biologique du monde.

 

 

 

Milka Chepkorir

Milka Chepkorir

Milka Chepkorir est une femme autochtone de la communauté Sengwer de Cherang’any Hills au Kenya. Depuis 2015, elle travaille avec sa communauté à la reconnaissance officielle de leurs terres communautaires dans les forêts d’Embobut et de Kabolet. La communauté a été expulsée de la forêt d’Embobut à plus de 22 reprises, les expulsions devenant plus intenses au cours des trois dernières années. Son principal objectif a été d’inclure les femmes dans la lutte pour les droits fonciers et dans les dialogues entre la communauté, le gouvernement et les organisations de conservation. Elle a également été boursière en justice environnementale au sein de l’organisation Natural Justice en 2020.

 

 

 

 

 

Alessandro Mancuso

Alessandro Mancuso

Alessandro Mancuso est professeur associé à l’université de Palerme et titulaire d’un doctorat en anthropologie sociale. Mancuso est actif dans le renforcement des régimes juridiques et politiques qui concernent les “biens communs territoriaux”. Sa principale recherche sur le terrain a porté sur le Peuple Autochtone Wayuu de la péninsule de Guajira (Colombie et Vénézuela), en particulier en ce qui concerne leur cosmologie et leurs relations avec l’environnement. Il a collaboré avec la communauté Wayuu pour instituer un “Resguardo”, territoire autochtone dont la propriété collective est soumise à un régime juridique spécial, dans une aire précédemment désignée comme sanctuaire pour sa faune et sa flore.

 

 

 

Prabhakar Rajagopal

Prabhakar Rajagopal travaille à la conception et à la construction de systèmes d’information sur la biodiversité. Il est associé au portail India Biodiversity Portal, centré sur la biodiversité de l’Inde, depuis sa création en 2008. Il est spécialisé dans la création de bases de données et dans la défense des aires du patrimoine communautaire pour une conservation efficace. Il travaille actuellement avec le réseau d’APC d’Asie du Sud à la mise en place d’une plateforme régionale pour documenter les APC et établir des normes pour l’échange de données entre les plateformes.

 

 

 

Vatosoa Rakotondrazafy

Vatosoa Rakotondrazafy est une spécialiste de la mise en réseau et du plaidoyer environnemental. Elle travaille de façon très engagée pour donner une voix aux communautés locales. Elle est titulaire d’une maîtrise en géographie et d’une bourse des Nations unies. De 2015 à 2020, elle a coordonné le réseau MIHARI des communautés de pêche de Madagascar (également Membre du Consortium APAC), et a reçu le prix Whitley pour ce travail. Elle est devenue présidente du conseil d’administration de MIHARI et met désormais son expertise en matière de coordination multipartite et de gouvernance des écosystèmes au service de l’approche d’intelligence collective promue par l’INDRI.

 

Image de couverture: © Rural Development Fund