Categories Africa, Blog, Events, Tanzania

Kawawana, une solution bleue

Par: Salatou Sambou, coordinateur pour les écosystèmes marins et côtiers en Afrique de l’ouest

Le « Forum Régional pour les Océans, les côtes et le Bien-être des Êtres-humains en Afrique », organisé par Blue Solutions s’est déroulé à Zanzibar, du 31 mai au 3  Juin 2016, rassemblant plus de 100 participants venus de 24 pays d’Afrique.

Son objectif était d’offrir une plateforme aux professionnels et décideurs africains pour favoriser l’apprentissage mutuel et l’échange de connaissances et d’expériences, ainsi qu’inspirer les participants en promouvant des expériences réussies dans les contextes côtiers et marins. Ainsi, de nombreuses « solutions durables », permettant d’améliorer le bien-être humain et contribuant à préserver ou à améliorer l’état de la biodiversité et des écosystèmes ont été présentées. Veuillez consulter l’ensemble de ces solutions (en anglais) en suivant ce lien.

Plusieurs éléments se sont détachés de cette rencontre. Les communautés recherchent des approches économiques leurs permettant d’améliorer leur sécurité alimentaire, d’éradiquer la pauvreté, et d’améliorer la gestion durable de leur environnement. Face à ces communautés pourtant,  se pose le problème de la menace des fonctions écosystémiques marines et côtières vitales par la perte d’habitats des espèces, la surpêche, la pollution et le changement climatique. Le manque de réglementation et de mise en application des dispositions existantes, ainsi que des insuffisances en termes de sensibilisation, de communication ont également un impact négatif.

J’ai pu présenter comme solution bleue l’exemple de l’APAC Kawawana, en expliquant les cinq éléments suivants qui ont permis d’arriver à une réussite :

  • L’organisation et la solidarité interne de la communauté, concernant la création de Kawawana par la communauté elle-même, via l’association des pêcheurs de la communauté de Mangagoulack,
  • La communication, via les émissions radios, les grandes assemblées et la surveillance-sensibilisation bénévole,
  • Le suivi sur la pêche et le suivi socio-économique permettant de faire la démonstration intangible du retour progressif de la bonne vie parmi la communauté, ce qui était l’objectif primordial de la communauté,
  • La reconnaissance légale de Kawawana par l’Etat, grâce à la loi sur la décentralisation et le transfert de compétences aux régions, aux communes et aux collectivités locales mais aussi grâce à la mobilisation  et à l’engagement de la communauté à travers son mode de gestion et de gouvernance.
  • L’attachement aux valeurs et pratiques traditionnelles via les coutumes et croyances locales, notamment celles qui participent à la surveillance et au respect des règles.

Vous trouverez plus d’information en suivant ce lien!

La présentation a beaucoup intéressé les participants et beaucoup de questions ont été posées, notamment sur la façon dont nous avons pu auto-financer nos activités tout en assurant notre propre suivi sans expert ni moyens financiers importants.

Vous pouvez en apprendre plus sur cette vidéo : An ICCA in Casamance… The story of Kawawana!

You can read more information on the regional forum in English on their website here.