Categories Bulletin flash, Monde, Mondial

Cultiver les graines du changement : Lancement des « Jeunes pour les Territoires de Vie » du Consortium APAC

Par Josefa Cariño Tauli et Lucas Quintupuray, coprésident.e.s des Jeunes pour les Territoires de Vie.

« Mientras cohiue hayan cohiue nacerán. Si un cohiue cae,10 cohiues nacerán. »
(Tant qu’il y aura des
cohiues, des cohiues naîtront. Si un cohiue tombe, 10 cohiues naissent).

Dans le territoire de vie Mapuche, le cohiue est un arbre millénaire de grande hauteur qui abonde – poussant et portant des graines d’où émergent des générations de nouveaux cohiues. Pour les Mapuche, c’est un symbole de continuité : tant qu’il y aura des Mapuche, des Mapuche naîtront.

Les gardiens des territoires de vie accordent une grande importance aux liens entre les générations passées, présentes et futures. Après tout, nos terres et nos eaux et la vie qu’elles abritent sont transmises par nos ancêtres aux générations actuelles qui en prennent soin afin que les générations futures continuent d’avoir cette relation spéciale avec la nature – nourrir et être nourri.e.s en retour. Dans une époque au cours de laquelle les menaces qui pèsent sur nos territoires ne cessent de croître, que les systèmes oppressifs et inégaux sont toujours la « norme » et que de nombreux dirigeants mondiaux font la sourde oreille à nos luttes, il est plus important que jamais de nourrir ces liens et de les faire progresser. Tout comme les graines qui poussent à travers la terre pour devenir de puissants arbres cohiue, nous les jeunes, nous devons continuer à nous former, à apprendre et à nous forger pour devenir les puissants agents de changement dont nos communautés et territoires et la planète ont tant besoin.

Malgré les nombreuses perturbations, l’année 2020 est toujours censée être la super année pour la biodiversité. Ces derniers temps, l’importance de la jeunesse dans le façonnement de l’avenir de notre planète a également été de plus en plus reconnu, ce qui aurait dû être fait depuis longtemps. Les jeunes membres des peuples autochtones et des communautés locales constituent un groupe assez particulier à cet égard, avec des perspectives et des contributions uniques, mais aussi des défis uniques. Pour n’en citer que quelques-uns, si nous sommes porteuses et porteurs d’un savoir traditionnel riche et précieux qui perpétue nos modes de vie durables, nous sommes également confronté.e.s à la menace permanente de la disparition de nos langues, au manque d’accès à une éducation culturellement appropriée et à la discrimination persistante.

En cette période cruciale et bourdonnante, il est important que nous fassions ce que nous pouvons pour engager activement et amplifier les voix des jeunes de nos communautés afin de se joindre à celles des jeunes du monde entier qui revendiquent leurs espaces et demandent à être entendu.e.s et inclus.e.s dans les décisions qui changeront le cours de nos avenirs.

Hasan est un jeune membre du Cabildo autochtone de Musuiuiai, de l’ethnie Inga de Orito, qui protège un territoire de vie dans la région de Putumayo en Colombie. © Emma Courtine.

Institutionnaliser l’engagement des jeunes pour les territoires de la vie

Nous avons donc le grand plaisir d’annoncer et de lancer officiellement l’initiative du Consortium APAC pour l’engagement des jeunes : Les Jeunes pour les Territoires de la Vie (le « Groupe des Jeunes ») ! Créé au début de l’année, suite à une décision du Conseil lors de la XVème Assemblée Générale, ce groupe, mené par des jeunes, a les objectifs suivants :

  • Institutionnaliser et maintenir une plateforme commune pour les jeunes impliqué.e.s avec les Membres et les Membres d’Honneur du Consortium APAC ;
  • Encourager l’engagement des jeunes et les partenariats intergénérationnels au sein du Consortium APAC ;
  • Veiller à ce que les voix, les histoires, les problèmes et les rôles des jeunes soient valorisés et reconnus dans l’ensemble des travaux du Consortium APAC ; et
  • Explorer les possibilités de renforcement des capacités et de leadership des jeunes en vue de l’auto-renforcement des territoires de vie.

Cela intervient également à un moment important où le Consortium APAC réfléchit à son histoire et à son avenir en tant qu’organisation, avec une transition vers la deuxième génération de leadership au sein du Conseil et du Secrétariat et le début de sa deuxième décennie d’existence. Il est extrêmement important que nous soyons proactifs dans cet effort, en créant des espaces spécialement destinés aux jeunes pour qu’ils puissent y réfléchir, discuter, exprimer leurs points de vue et se soutenir les un.e.s les autres.

Qui sont les membres ?

Le Groupe des jeunes est composé de jeunes femmes et hommes de moins 35 ans qui représentent ou sont originaires de territoires de vie, ou qui soutiennent et travaillent activement à la reconnaissance appropriée des territoires de vie. Ils doivent être soit des jeunes représentant.e.s des Membres du Consortium APAC, soit des Membres d’Honneur eux-mêmes/elles-mêmes. Toutes les personnes qui répondent à ces critères sont les bienvenues et sont encouragées à rejoindre le groupe ! Les détails sur la manière de le faire se trouvent à la fin de cet article.

Un groupe mené par des jeunes

Mihanta Bakoliarimisa, membre du Conseil du Consortium APAC, prononçant la déclaration de clôture au nom des jeunes lors de la dernière réunion de la CDB à Rome. © Kotoko Yodamaru

Le Groupe sera présidé par deux ou trois jeunes qui sont activement engagé.e.s dans des territoires de vie, dont au moins un fait partie du Conseil. Les coprésident.e.s devraient représenter et encourager la participation d’une diversité de régions, de genres, d’origines et de domaines d’expertise sur une base rotative. Les auteures de cet article, Lucas Quintupuray et Josefa Cariño Tauli, ont chaleureusement accepté les nominations à la coprésidence du groupe pour le premier mandat. Pour nous présenter, Lucas est Longko (Leader) de la communauté Mapuche Quintupuray qui vit près du lac Correntoso, un représentant du Conseil de la Zone Lafkence de la Confédération Mapuche de Neuquén (Membre du Consortium APAC) et membre du Conseil du Consortium. Josefa est une jeune Igorot Kankanaey-Ibaloi de la région de la Cordillère aux Philippines et Membre d’Honneur du Consortium APAC.

Comme signe important d’autonomisation et d’appropriation, le Groupe de Jeunes formulera ses propres lignes directives, objectifs, tâches et plans d’action en accord avec la mission, la culture et la stratégie du Consortium APAC. Le Secrétariat et le Conseil sont prêts à nous soutenir si nécessaire dans le cadre de notre engagement collectif en faveur de l’apprentissage et des échanges intergénérationnels. Nous savons que nous pouvons compter sur l’ensemble des Membres et Membres d’Honneur pour faire de même !

L’engagement des jeunes dans les activités internationales du Consortium APAC au début de 2020

Le Consortium APAC participe activement au processus d’élaboration du cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020. En février 2020, la Convention des Nations Unies sur la Diversité Biologique (CDB) a tenu la deuxième réunion du groupe de travail à composition non-limitée sur le cadre mondial pour la biodiversité post-2020 (OEWG-2) à Rome, en Italie. La délégation du Consortium APAC comprenait plusieurs jeunes représentants de peuples autochtones et des communautés locales d’Afrique et d’Asie. Ils ont participé avec enthousiasme aux activités du réseau mondial de la jeunesse pour la biodiversité (GYBN – de l’anglais : Global Youth Biodiversity Network), notamment à une formation sur les politiques et plaidoyers pour les jeunes, visant à soutenir une participation significative des jeunes dans les espaces politiques de la biodiversité, et ont aidé à préparer et à prononcer des déclarations au nom du Réseau. Même si le calendrier du reste du processus aprés-2020 est désormais incertain à cause de la pandémie de coronavirus, nous espérons que les jeunes du Consortium APAC continueront à s’engager activement dans ce processus et dans tous les autres espaces décisionnels qui les concernent.

Les jeunes délégué.e.s au OEWG-2 représentant le Réseau Mondial de la Jeunesse pour la Biodiversité, dont les jeunes membres du Consortium APAC Mihanta Bakoliarimisa (Madagascar), Resiato Salyan (Tanzanie), Tenzin Samten (Népal) et Josefa Tauli (Philippines). © Global Youth Biodiversity Network.

Pleins feux sur l’engagement des jeunes

Afin d’offrir un espace aux perspectives des jeunes dans les canaux de communication du Consortium APAC, nous avons le plaisir d’annoncer une nouvelle section sur « Les jeunes pour les territoires de vie » dans notre Newsflash mensuelle ! Si vous êtes un.e jeune impliqué.e dans le Consortium APAC et que vous souhaitez contribuer par des articles écrits, des reportages photos, de courtes vidéos, des poèmes, des illustrations ou autres, veuillez contacter Gaëlle Le Gauyer (gaelle@iccaconsortium.org). Toutes les contributions à la Newsflash sont également partagées sur nos médias sociaux.

Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez rejoindre les Jeunes pour les Territoire de Vie, veuillez contacter Emma Courtine (Coordinatrice de l’Engagement des Membres, emma@iccaconsortium.org) en expliquant votre affiliation actuelle au Consortium et en fournissant une courte biographie. Vous pouvez également nous contacter, nous les coprésident.e.s, à josefa.tauli@gmail.com pour Sefa (correspondance en anglais) ou lucasquintupuray@gmail.com pour Lucas (correspondance en espagnol). Nous organiserons bientôt la première réunion virtuelle du Groupe des Jeunes.

Nous espérons que vous vous joindrez à nous pour co-créer un espace qui a du sens pour l’engagement des jeunes, en cultivant les graines de changement de notre communauté pour les territoires de vie !

Image de couverture : ​Cohiue © Verónica Quintupuray