Depuis le début du nouveau millénaire, en 2000, l’intérêt mondial pour les territoires et aires gouvernés, gérés et conservés par les peuples autochtones et les communautés locales (APAC) n’a cessé de croître. Soutenues par toujours plus de littératures et expériences communautaires, les APAC et leurs caractéristiques essentielles sont de plus en plus reconnues par les forums politiques internationaux, dont ceux sur la conservation de la biodiversité et les droits humains.
Les enjeux
Certaines menaces planant sur les APAC à travers le monde sont communes et interconnectées au-delà des frontières politiques. L’actuel système économique mondial menace l’intégrité des APAC par l’imposition de formes industrielles d’extraction, de production et de consommation, telles que les mines, les constructions d’infrastructures, les plantations de monoculture et les pêches au chalut. En plus de ces menaces industrielles directes, des phénomènes sociaux et culturels généralisés, comme l’urbanisation et l’acculturation, menacent également les communautés gardiennes d’APAC en étouffant les droits coutumiers, les langues, les systèmes de savoirs locaux et traditionnels sur l’alimentation, l’eau, les conditions de vie, la santé et le bien-être. De façon plus générale, les peuples autochtones et les communautés locales font parfois face au racisme, à l’oppression, à la violence et à d’autres violations de leurs droits humains, de façon structurelle, en tant que membres de minorités ethniques ou religieuses, ou parce qu’ils protègent leur communauté et territoire contre les menaces spécifiques qui les affectent.  

Stratégies et réactions
Le Consortium APAC s’est engagé à réagir contre ces menaces mondiales, en documentant diverses expériences APAC à travers le monde ; en analysant les cadres légaux, politiques et institutionnels qui soutiennent ou entravent les APAC ; en explorant les connexions nationales, régionales et internationales qui peuvent soutenir les APAC ; et en promouvant activement la reconnaissance des APAC au niveau des politiques internationales. Même durant les années précédant la création officielle du Consortium APAC, les individus et organisations qui sont aujourd’hui Membres et Membres d’Honneur, étaient déjà très activement engagés dans les droits et les politiques internationales sur la biodiversité et la conservation, et plus particulièrement sur les ​résolutions et recommandations de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et sur les décisions de la Convention des Nations Unies sur la Diversité Biologique (CDB). Si le Consortium continue de s’engager dans ces processus, et notamment sur leur implantation nationale et locale, il s’est également intéressé de plus en plus à une arène politique distincte, qui comprend les enjeux défendus des droits humains, la souveraineté alimentaire et le droit foncier, le changement climatique, le développement durable et les secteurs privés et financiers. Le The ICCA Consortium’s groupe de travail du Consortium APAC sur le droit et les politiques a pour objectif la coordination et l’approfondissement de ces multiples efforts, en complément d’une action directe, aux niveaux local, national, et régional.

En savoir plus sur le travail du Consortium APAC ici.

Voir toutes les informations au niveau international